L’Usine A.

Share Button

Nous aurions pu appeler ce spot l’usine militaire tellement l’accès y a été compliqué… Imaginez-vous des centaines de mètres carrés de bâtiments industriels abandonnés proches d’habitations mais surtout protégés comme rarement nous avons pu le voir.

Le mur d’enceinte mesurait plus d’1m50 de haut mais en plus, il était lui-même protégé par des rouleaux de fils barbelés à sa base intérieur et sur le haut. Pas du simple barbelé mais du gros, avec des piques massives. Et ce n’est pas tout… une caméra en fonction était installée à chaque angle de mur de chaque bâtiment…

De quoi faire monter l’adrénaline d’un cran…il fallait déjà pouvoir rentrer mais en plus il fallait jouer au chat et à la souris une fois à l’intérieur.

Après une bonne heure à faire le tour, nous avons enfin pu trouver un accès mais il fallait faire vite car des badauds allaient ici et là juste là où nous avions prévu de tenter l’entrée.

Nous voilà enfin dans un premier bâtiment, sans doute l’un des plus anciens. Car cette usine aurait pu fêter ses 100 ans dans quelques années si le dernier repreneur n’avait pas eu l’idée de la délocaliser.  Au début du siècle dernier, l’entreprise familiale, proche de ses salariés, s’installe dans ces murs pour fabriquer des poteries. Puis, à partir de 1925, la production  s’oriente vers la porcelaine et l’équipement de la maison… Plus de 1000 salariés y travaillèrent jour et nuit… puis vient le rachat par un gros groupe étranger, une première vague de licenciements, une deuxième et enfin une délocalisation, laissant le site à l’abandon durant plusieurs années, mais intact, comme si les ouvriers venaient tout juste de quitter leur poste la vieille où nous sommes passés.

La rentabilité, une fois de plus au cœur de l’histoire de cette usine abandonnée…

Mais avant de vous  faire découvrir les photos, revenons un peu sur notre visite qui fut, hélas, de courte durée… Nous avons pu visiter trois bâtiments seulement… nous avons tenté de jouer au chat et à la souris mais le chat a été plus fort cette fois car les deux souris que nous étions ont vite déguerpi quand elles sont tombées nez à nez avec une belle caméra juste au dessus de leur tête. Nous avons bien fait de partir vite car en repassant 2 heures après devant le chemin que nous avions pris, la palette en bois qui nous avait servi pour passer entre le dessus du mur et le fil barbelé avait été remise à sa place…

Il est des intuitions qu’il est parfois nécessaire de suivre… Comme celle où nous nous sommes dit qu’il fallait y aller ce jour-là, et pas un autre. Nous ne savions pas, à l’époque, que le site allait être détruit quelques mois plus tard. A ce jour donc, les pelleteuses ont commencé leur travail et il ne reste déjà plus que quelques décombres de l’Usine A.

3

4

5

6

12

7

8

10

9

11


Nous NE donnons PAS d'adresse, pas la peine de nous le demander dans les coms -;)

Sinon, si vous aimez, vous pouvez nous le dire en laissant un commentaire ci-dessous et en partageant sur FB. Merci ;)

Vous désirez continuer votre visite ? Ces autres explorations devraient vous intéresser :
(sinon, vous pouvez revenir en haut en cliquant ici)